auxiliaire de vie apporte le déjeuner

Fiche métier auxiliaire de vie

Vous êtes de nature dévouée et bienveillante, vous avez un bon relationnel et les métiers des services à la personne vous attirent ? Le centre de formation AMA Campus vous fait découvrir le métier d’auxiliaire de vie : un débouché pour les personnes qui souhaitent consacrer leur travail à aider les personnes dépendantes, malades ou âgées.

Découvrez à travers notre fiche métier auxiliaire de vie les prérequis du métier, ses exigences, son salaire, ses perspectives d’évolution et les formations qui peuvent y mener.

Qu’est-ce qu’une auxiliaire de vie ?

La mission de l’auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie est une personne dont le métier consiste à venir en aide aux personnes en situation de dépendance ou de perte d’autonomie, du fait de leur âge ou de leur santé.

Acteur incontournable du quotidien des personnes handicapées ou âgées, l’auxiliaire de vie apporte une assistance qui favorise le maintien à domicile des personnes dépendantes : ressort du bien vieillir et facteur essentiel pour freiner la perte d’autonomie.

La polyvalence est l’une des clefs du métier d’auxiliaire de vie, dont les différentes missions relèvent de l’aide aux tâches quotidiennes, du soutien moral et social, ainsi que de l’observation et de la prévention.

Que doit faire une auxiliaire de vie ?

L’auxiliaire de vie est amené·e, en fonction du public aidé :

  • À préparer les repas ou à aider à la préparation des repas
  • À entretenir le logement et le linge ou à accompagner la personne dans les tâches courantes d’entretien
  • À faire les courses ou à aider aux courses
  • À accompagner la personne dans les tâches administratives (ouverture et lecture du courrier par exemple)
  • À aider la personne à la toilette et à l’habillement
  • À aider la personne dans ses déplacements : lever, coucher, marche, sorties

Au quotidien, les personnes dépendantes peuvent avoir besoin d’un soutien moral et social. C’est pourquoi les missions de l’auxiliaire de vie ne s’arrêtent pas aux seules tâches quotidiennes : elles comprennent aussi une action d’écoute, d’échange et de stimulation.

Des qualités d’observation et d’attention sont par ailleurs nécessaires pour évaluer les besoins et les attentes de la personne et cerner ses capacités. Il s’agit toujours d’agir pour le maintien ou le retour de l’autonomie des personnes âgées ou malades. L’auxiliaire de vie doit savoir quand aider et quand se substituer à la personne dans ses tâches quotidiennes. Ses qualités d’observation doivent également être mises au service de la prévention contre la maltraitance des personnes vulnérables.

Que ne doit pas faire une auxiliaire de vie ?

Les missions de l’auxiliaire de vie ne comprennent pas l’exécution d’actes médicaux, qui relèvent de la compétence des professionnels de la santé (aux titres de médecins, infirmiers, aides-soignants).

Lorsque l’auxiliaire de vie aide aux démarches administratives, il lui est interdit d’apposer une signature à la place de la personne aidée.

Dans le cadre de l’aide aux courses, les moyens de paiement dont bénéficie la personne aidée ne peuvent pas être utilisés par l’auxiliaire de vie. Le cas échéant, il lui est possible d’effectuer des courses au moyen d’espèces, mais un compte rendu est obligatoire.

De manière plus générale, les qualités d’écoute de l’auxiliaire de vie doivent aller de pair avec une grande discrétion. Le dialogue et l’échange sont encouragés, mais l’auxiliaire doit veiller à l’exigence de confidentialité de son métier. En tant qu’agent crucial dans le maintien à l’autonomie des personnes âgées ou dépendantes, l’auxiliaire de vie doit veiller à ne pas exécuter entièrement des tâches qui nécessiteraient seulement une aide : l’accompagnement doit être privilégié à la substitution.

Quel est le salaire de l’auxiliaire de vie ?

Le salaire de l’auxiliaire de vie sociale débute au SMIC, c’est-à-dire 10,25 euros bruts ou 8,11 euros nets de l’heure, soit un montant brut mensuel de 1554,58 euros et net mensuel de 1231 euros en 2021.

Les évolutions de salaire sont fonctions des postes, mais aussi des horaires et des spécificités de travail (nuits, jours fériés, etc.). Il s’agit d’un secteur en plein essor et à la forte demande.

Débouchés de carrière auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie peut travailler au domicile de la personne aidée, pour le compte d’une association d’aide à la personne, d’une société de services à la personne ou sous statut indépendant directement employé par un particulier. L’emploi peut se faire de gré à gré, avec un contrat établi entre l’auxiliaire et la personne aidée (ou sa famille), mais aussi en mandataire ou en prestataire, par le biais d’entreprises privées ou d’associations qui se chargent alors des formalités administratives.

L’auxiliaire de vie peut aussi, sous certaines conditions et s’il/elle obtient l’agrément, devenir accueillant familial à son propre domicile.

Les possibilités d’évolution de carrière de l’auxiliaire de vie sont variées : le métier peut mener au titre d’Assistant de vie aux familles (ADVF) ou de Technicien d’Intervention Sociale et Familiale (TISF). L’évolution peut aussi se faire en direction des métiers du soin : grâce à une dispense de certains modules, l’accès aux métiers d’aide-soignant et d’aide médico-psychologique est facilité.

AMA Campus recrute des intervenants à domicile (aides à domicile, assistants de vie aux familles, auxiliaires de vie) à l’issue de leur formation en ligne.

Contactez-nous pour en savoir davantage et découvrir nos offres.

Quelle formation pour devenir auxiliaire de vie ?

Vous voulez savoir comment devenir auxiliaire de vie ? AMA Campus vous conseille sur les parcours et diplômes qui permettent d’exercer ce métier d’aide aux personnes dépendantes. [lien vers l’article « Comment devenir auxiliaire de vie »] Découvrez également dans notre catalogue les différentes formations pour travailler auprès des personnes âgées.

La formation au titre professionnel ADVF (Assistant de vie aux familles)

Les certificats de compétences professionnelles (CCP) 1 et 2 de notre formation ADVF — assistant de vie aux familles rassemblent les objectifs pédagogiques visés pour se former au travail d’aide à domicile auprès des personnes âgées.

Le premier CCP apprend à établir une relation professionnelle dans le cadre d’une prestation, à prévenir les risques domestiques, à acquérir les techniques professionnelles d’entretien du logement et du linge.

Le second certificat valide l’acquisition de 5 autres modules, qui concernent la relation professionnelle avec une personne aidée et son entourage, la prévention des risques et la gestion des situations d’urgence, la contribution à l’autonomie, l’aide à la toilette, à l’habillement et au déplacement, l’assistance pour les courses et les repas.

La formation ADVF d’AMA -Campus est éligible à un financement par CPF.

Les formations à la carte pour développer des compétences dans l’accompagnement des personnes âgées

Notre centre de formation vous propose d’autres formations coutes, dispensées en ligne, qui vous permettent de vous former et de vous spécialiser à la carte sur un domaine relatif au travail avec les personnes âgées : téléchargez notre catalogue ou inscrivez-vous en ligne à l’une de nos formations, parmi lesquelles :

En savoir plus

Comment financer ma formation ADVF – Auxiliaire de vie ?

Devenir auxiliaire de vie sociale avec une VAE

La réglementation des services à la personne

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *