Changer de métier

Je veux changer de métier, comment faire ?

On associe souvent « reconversion professionnelle » avec « choix personnel » et « aller vers un métier que l’on aime ». Il peut arriver que l’on soit « contraint » de changer de métier, (problème de santé, déménagement…), mais la reconversion professionnelle, même dans ce cas-là, doit nous mener vers un métier qui nous convient.

Pour réussir sa reconversion, le maître-mot est « Creusez ! ». Posez-vous les bonnes questions, renseignez vous sur le métier, trouvez les formations et les financements. Prenez le temps de bien préparer votre reconversion. Nos conseils.

Changer de métier : 4 questions à se poser

On ne décide évidemment pas sur un coup de tête de se reconvertir professionnellement.
La première étape, celle qui consiste à se poser les bonnes questions, est un passage obligé pour réussir sa reconversion.

Qu’est-ce qui me pousse à vouloir changer de métier ?

On peut vouloir améliorer sa qualité de vie, trouver un meilleur équilibre vie professionnelle – vie personnelle, suivre sa passion, exercer dans un métier qui a plus de sens pour nous, « avoir fait le tour » de son emploi actuel et vouloir relever de nouveaux défis, avoir personnellement évolué et trouver que le métier actuel ne nous correspond plus…

Les raisons de vouloir faire une reconversion professionnelle sont nombreuses, comprendre vos propres raisons est une étape incontournable. Cela peut même révéler parfois que l’on a plus besoin de changer d’entreprise que de métiers !

Dans quels secteurs j’aimerais travailler ?

Ce peut être un secteur dans lequel vous exercez déjà, ou dans un autre totalement différent. Définir le secteur, c’est une première étape, on voit large d’abord, on filtre ensuite avec le ou les métiers qui nous plairaient.

Quels sont les métiers qui m’intéressent ?

Cette question également vous permettra de savoir si vous voulez changer de métier ou plutôt d’entreprise.

Ne vous limitez pas dans vos choix, listez, très large, vous ferez le tri ensuite.

Bien sûr, le métier qui vous intéresse doit correspondre aux bénéfices que vous espérez en choisissant de vous reconvertir.

Si vous n’avez aucune idée du métier, un bilan de compétence et un test d’orientation vous seront particulièrement utiles.

Quels sont les métiers qui recrutent ?

Il ne s’agit bien entendu pas de vous réorienter vers un métier qui ne vous plaît pas, juste parce « qu’il recrute ». Mais de vérifier que vos souhaits correspondent bien à la demande.

Reconversion professionnelle : le choix du métier

Vous êtes décidé, vous avez mûrement réfléchi et vous maintenez votre souhait de changer de métier ? C’est le moment de creuser encore avant de vous lancer :

Bilan de compétences et test d’orientation

Le bilan de compétences permet de faire le point sur vos compétences, vos aptitudes, vos acquis. Pour faire simple : le bilan de ce que vous savez déjà faire. Il est proposé par Pôle Emploi et des organismes privés.

Le test d’orientation oriente vers des métiers que vous pourriez faire, selon vos compétences et selon vos aspirations. Cela ne veut pas dire que vous devrez vous cantonner aux métiers déterminés par le test d’orientation, il s’agit uniquement d’une piste possible à explorer. Ce test est particulièrement utile à celles et ceux qui veulent changer de métier, mais ne savent pas vers quoi se tourner.

Informez-vous sur le métier auquel vous pensez

Vous pouvez vous rendre dans un centre d’informations des métiers, lire les avis laissés par ceux qui l’exercent sur les réseaux sociaux… N’hésitez pas à prendre contact avec des professionnels du métier qui vous intéresse pour échanger avec eux et si possible passer quelques jours avec eux.

Trouvez la formation pour votre reconversion

Une fois que vous connaissez le métier vers lequel vous allez vous réorienter, il faudra certainement suivre une formation, pour réussir votre reconversion professionnelle. Soit pour acquérir de nouvelles compétences, soit pour obtenir un diplôme indispensable à l’exercice du métier.

De nombreux organismes proposent de la formation professionnelle. Il faudra choisir entre des formations en présentiel ou en distanciel. Pour le présentiel, il faut vérifier que l’organisme est bien présent dans votre zone géographique. Les formations en ligne sont un véritable atout pour pouvoir continuer à travailler tout en se formant, et ne pas limiter son choix à un lieu !

Vérifiez que l’organisme choisi a reçu un ou des labels qualité (Qualiopi, IPERIA…), regardez les avis Google des formations.

Financer sa reconversion

Bonne nouvelle ! La reconversion est facilitée.
Il n’est pas nécessaire de démissionner pour commencer une reconversion.
Si vous démissionnez, vous pourriez bénéficier de l’allocation chômage. (Sous certaines conditions : justifier de 5 années d’activité salariée, être titulaire d’un CDI, rencontrer en entretien un conseiller en évolution professionnelle…)
Il existe de nombreux dispositifs de financements, selon que vous êtes salarié ou demandeur d’emploi : Compte personnel de formation (CPF), Projet de transition professionnelle (PTP), Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR), aide individuelle à la formation (AIF).

Retrouvez ces aides, pour demandeur d’emploi ou salarié sur notre page financements de formations.

En guise de conclusion : comment NE PAS RATER sa reconversion ?

Cette question attire l’attention sur deux pièges majeurs à éviter :

  • Mal préparer sa reconversion, c’est-à-dire avoir négligé toutes les étapes conseillées.
  • Idéaliser le futur métier. C’est pourquoi s’informer et échanger avec des professionnels du secteur est important.

Lien utile

Le site de Pôle Emploi sur la reconversion professionnelle.

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *