Métiers Petite Enfance

Les métiers de la petite enfance qui recrutent

La petite enfance : un secteur dynamique qui recrute

Le besoin en personnel qualifié ne cesse de s’accroître dans le secteur de la petite enfance. Épargné par la crise, le secteur de l’accueil et de l’éducation des jeunes enfants répond à un besoin sociétal croissant en France, dû tout à la fois à un taux de natalité parmi les plus élevés d’Europe, et au départ massif à la retraite de la génération du baby-boom.

Parce qu’il est aujourd’hui la norme que les deux parents travaillent, et que les foyers monoparentaux sont par ailleurs nombreux, de nouvelles structures d’accueil collectif voient constamment le jour. La dynamique d’emploi dans le secteur de la petite enfance est donc très forte, et destinée à le rester.

Se former aux différents métiers qui permettent de travailler auprès d’enfants en bas-âge est une décision judicieuse, qui promet des débouchés variés !

Découvrez les différents métiers du secteur accessibles avec un CAP AEPE, un diplôme spécifique, un concours, ou encore sans diplôme ni concours.

Les métiers de la petite enfance accessibles avec un CAP AEPE

Diplôme incontournable du secteur de la Petite Enfance, le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (AEPE) remplace l’ancien CAP Petite enfance, dans une version enrichie et actualisée par rapport aux besoins de notre société. Ses débouchés sont nombreux, tant en structure d’accueil collectif que pour travailler dans un cadre individuel, auprès des familles.

Les métiers directement accessibles avec un CAP AEPE sont ainsi :

  • Le métier d’auxiliaire de crèche qui consiste à accueillir les enfants de 0 à 3 ans en structure de garde collective, à participer aux activités et jeux d’éveil, ainsi qu’à toutes les facettes de la vie quotidienne (repas, sieste, toilette, habillage).
  • La profession d’aide-auxiliaire de puériculture, notamment exercée en services de pédiatrie et auprès des nourrissons dans les maternités
  • Le poste d’aide-éducateur/éducatrice de jeunes enfants dans les établissements scolaires, structures de garde, ludothèques, ou encore hôpitaux et établissements d’accueil pour enfants en difficultés.
  • L’agent d’animation qui intervient dans les locaux d’établissements scolaires ou de loisirs.
  • La garde d’enfant à domicile, en étant employé par les parents, une association ou une société de services.

Métiers de la petite enfance accessibles avec d’autres diplômes

Les débouchés directs du CAP AEPE sont généralement de bons tremplins pour prendre de l’expérience et faire évoluer sa carrière vers d’autres métiers de la petite enfance :

L’éducateur ou éducatrice de jeunes enfants a pour rôle d’initier les petits à la vie en société et de favoriser leur épanouissement à travers des activités d’éveil. Spécialiste de l’accompagnement des enfants de moins de 7 ans, l’éducateur ou éducatrice doit être titulaire d’un diplôme d’État spécifique, le DEEJE.

Le métier d’auxiliaire de puériculture nécessite également l’obtention d’un diplôme d’état, le DEAP. L’auxiliaire de puériculture est ainsi formé·e à la réalisation des soins courants d’hygiène et d’alimentation, ainsi qu’aux activités d’éveil favorisant le développement, l’autonomie et l’épanouissement de l’enfant. La profession s’exerce notamment en crèche ou en maternité.

Métiers de la petite enfance accessibles uniquement sur concours

La fonction d’ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) nécessite l’obtention d’un concours de la fonction publique. Ce dernier est ouvert aux personnes qui exercent déjà dans le secteur de la petite enfance, ainsi qu’aux titulaires du CAP AEPE. L’ATSEM travaille dans les écoles maternelles, en soutien aux enseignant·es, et accompagne toute la journée les enfants de 0 à 3 ans dans leurs activités.

D’autres métiers accessibles sur concours, comme celui d’animatrice ou animateur de RAM (relais d’assistance maternelle), nécessitent en amont un diplôme d’État.

Métiers pour travailler avec les enfants sans diplôme ni concours

Il n’est pas nécessaire de posséder un diplôme pour être assistante maternelle et garder des enfants à son propre domicile ou en MAM (maison d’assistance maternelle). La profession nécessite en revanche un agrément, accordé par les services départementaux de la protection maternelle et infantile (PMI). L’obtention du CAP AEPE n’est pas obligatoire, mais elle dispense des 120 heures de formation qui doivent être suivies en l’absence de diplôme.

Se former pour travailler dans le secteur de la petite enfance

La petite enfance est un secteur dynamique, qui recrute, où les débouchés sont nombreux et les perspectives d’évolution de carrière réelles. Néanmoins, il est essentiel de se former de manière continue afin de mettre à jour ses connaissances, notamment des réglementations en vigueur, et d’exercer une veille attentive sur les nouvelles avancées en matière de pédagogie et de santé de l’enfant.

Les formations petite enfance permettent aussi d’approfondir certains sujets comme l’accompagnement des enfants atteints de pathologies lourdes ou de handicaps, la gestion de l’agressivité chez le jeune enfant, ou la détection des TSA.

Solutions flexibles grâce à une pédagogie 100 % e-learning, les formations en ligne d’AMA Campus forment les professionnel·les — et futur·es professionnel·les — de la petite enfance à ces problématiques ainsi qu’aux approches alternatives comme la pédagogie Montessori, Snoezelen appliqué aux jeunes enfants, ou encore la technologie interactive Gazouyi. Le catalogue inclut une préparation à la carte au CAP d’Accompagnant Éducatif Petite Enfance.

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *