Aller au contenu
Developpement de lodorat chez lenfant Le développement de l’odorat chez l’enfant

Le développement de l’odorat chez l’enfant

Développement de l'enfant

Souvent négligé dans la petite enfance, l’odorat tient pourtant une place prépondérante dans le rapport du bébé au monde qui l’entoure. 

Tout comme le toucher, l’odorat assure une fonction de réassurance, et de connaissance de son environnement (reconnaissance du danger par exemple). Il est indissociable du développement du goût chez l’enfant. 

Cet article clôt la série sur le développement des sens de l’enfant :  accompagner le développement du goût chez l’enfant, favoriser le développement de l’ouïe, et le développement de la vue, et le sens du toucher chez l’enfant.

Le développement de l’odorat avant la naissance

La capacité à percevoir les odeurs se développe dès la vie intra utérine. Les fosses nasales sont bouchées jusqu’à 6 mois de grossesse environ, et s’ouvrent par la suite. 

À partir de ce moment, le liquide amniotique passe par les cellules qui réceptionnent les odeurs et le sens olfactif se met en place. 

On sait qu’il est très actif dès le 7e mois de grossesse, le liquide amniotique sera imprégné des odeurs maternelles, qui influeront sur les préférences olfactives de l’enfant. 

L’odorat et attachement

Dès la naissance, le bébé cherche l’odeur maternelle. Après l’accouchement, posé sur sa mère, le nouveau-né va instinctivement chercher le sein. On voit bien aussi qu’un enfant est perturbé quand son doudou est propre et que l’odeur change. L’odorat est ainsi très important dans le processus d’attachement. 

S’il est rassuré par les odeurs familières, le petit enfant n’a pas encore de notion de ce qui sent bon ou mauvais. C’est l’adulte qui va peu à peu donner à l’enfant l’idée des bonnes et des mauvaises odeurs. On considère que c’est vers l’âge de 3 ans que l’enfant peut montrer une préférence pour certaines odeurs, avant cet âge, il est peu incommodé par les odeurs nauséabondes.

Des odeurs sont connues pour être rassurantes chez les tous petits : celle de la vanille, de l’amande ou encore de la lavande. Elles sont souvent utilisées dans les produits destinés aux enfants (peluches, jouets, cosmétiques). Il y a un lien direct entre odeur et émotions.

On oublie souvent de mettre en valeur le développement de cette fonction dans les sociétés occidentales, ce qui peut impacter la capacité à reconnaître certaines odeurs. La zone du cerveau dans laquelle se développe l’odorat a également besoin d’être stimulée, au même titre que ce qui est mis en place pour le toucher et la vue. 

Les souvenirs liés aux odeurs sont nombreux. Lors de séparations (journée en crèche, vacances…) , on encourage souvent le parent à laisser un enfant un foulard/peluche qui a l’odeur d’un de ses parents ou de sa maison. L’enfant va s’y accrocher pour se rassurer.

Odorat et attachement Le développement de l’odorat chez l’enfant

Quelques astuces pour accompagner le développement de l’odorat chez l’enfant

  • Éviter les parfums de synthèse dans les produits utilisés pour l’enfant
  • Proscrire les odeurs de synthèse (parfum adulte trop fort, désodorisants intérieurs…)
  • Pour garder le coté sécurisant de l’odorat : ne pas laver pas trop souvent le doudou de votre enfant, imprégnez les draps de votre odeur s’il a du mal à dormir dans son lit (en dormant dessus quelques nuits avant le placer sur le matelas de l’enfant)
  • Proposer quotidiennement à l’enfant des temps en extérieur pour développer sa connaissance olfactive du monde.
  • Faire sentir à l’enfant les repas proposés, ou les peluches, draps, livres…
  • Faites des activités autour de l’odeur des épices, des fleurs…au même titre qu’apprendre à l’enfant à reconnaître les animaux !
  • Attention à l’usage des huiles essentielles, même par voie olfactive, elles sont toxiques à hautesdose. Seule celle de lavande peut être utilisée ponctuellement à toute petite dose chez l’enfant.
  • Favoriser une alimentation équilibrée pour limiter les carences qui peuvent impacter l’odorat.

Cet article a été écrit par Anne Simonneaux, référente santé et accueil inclusif des crèches partenaires d’AMA Campus (Nous proposons un accompagnement Référent santé en micro-crèches).

Vous pouvez suivre Anne Simonneaux sur son compte Instagram _petitsam_ / Prévenir aujourd’hui pour être en bonne santé demain !🪴Micronutrition et Naturopathie👩🏻‍⚕️infirmière puéricultrice 👶référent santé en EAJE.

Que pensez-vous de cet article ?
Laissez nous votre avis !

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Ces articles
pourraient vous intéresser

image Le tummy time, qu'est ce que c'est ?

Le tummy time, qu'est ce que c'est ?
21 févr. 2024

En tant que parents ou professionnels de la petite enfance, peut-être avez-vous déjà entendu parler du tummy time ? Littéralement « temps sur le ventre », le tummy time est u[...]

image L'enfant qui ne sait pas jouer seul : pourquoi ? Que faire ?

L'enfant qui ne sait pas jouer seul : pourquoi ? Que faire ?
13 févr. 2024

Jouer est indispensable à la construction de l’enfant et à son intégration dans la société. L'importance du jeu dans le développement de l'enfant est indéniable. Tout[...]

image Le peau à peau bébé

Le peau à peau bébé
2 févr. 2024

À la fin des années 1970, une équipe médicale colombienne initie une pratique de soins pour les nouveau-nés de faible poids : la méthode Kangourou. Le peau à peau est une pra[...]

image Le massage bébé, une lubie de bobo ?

Le massage bébé, une lubie de bobo ?
18 janv. 2024

Le massage bébé est devenu de plus en plus populaire ces dernières années. Pour apprendre les techniques de massage adaptées aux bébés et de créer des moments de détente avec[...]

image Se former : Activités d’éveil et de socialisation contribuant au développement de l’enfant

Se former : Activités d’éveil et de socialisation contribuant au développement de l’enfant
16 janv. 2024

L’accompagnement du développement est un aspect crucial de leur croissance, nécessitant une compréhension approfondie et constamment mise à jour des nouvelles découvertes en [...]

image Le sens du toucher, le plus indispensable au développement

Le sens du toucher, le plus indispensable au développement
9 janv. 2024

Le toucher est le sens le plus indispensable au développement. Il permet de recevoir des informations sur son propre corps, sur son environnement, permet à l’enfant d’apprivo[...]

Inscrivez-vous à la
NEWSLETTER

Ne ratez pas nos publications sur des sujets de fond, conseils pratiques et actualités du secteur.