Aller au contenu
enfant qui ne sait pas jouer seul L'enfant qui ne sait pas jouer seul : pourquoi ? Que faire ?

L’enfant qui ne sait pas jouer seul : pourquoi ? Que faire ?

Développement de l'enfant

Jouer est indispensable à la construction de l’enfant et à son intégration dans la société. L’importance du jeu dans le développement de l’enfant est indéniable.

Tout en reconnaissant l’importance des interactions sociales et du rôle de l’adulte dans le jeu de l’enfant (même dans le jeu libre), il est important pour son développement que l’enfant sache aussi jouer en autonomie (ou « jouer seul » pour reprendre l’expression courante).

Pourquoi certains enfant ont-ils du mal à jouer en autonomie ? Comment les aider ?

Jouer seul ou jouer en autonomie ?

Jouer seul ne veut pas dire rester seul, ou du moins jamais bien longtemps. Cela veux juste dire jouer en autonomie , lâcher prise et s’abandonner à des explorations, être libre et non dépendant de l’adulte accompagnant. C’est pourquoi l’expression « jouer en autonomie » est plus adéquate.

Les deux expressions « Jouer seul » et « Jouer en autonomie » sont utilisées, et bien que l’expression « jouer en autonomie » est selon nous plus juste, nous alternerons dans cet article les deux expressions.

Jouer en autonomie, les bienfaits pour l’enfant

Jouer en autonomie favorise la confiance et l’estime de soi, l’initiative ainsi que le libre arbitre de l’enfant puisqu’il fait ses choix par lui-même. Il stimule aussi son imaginaire.

Mais aussi, il est important de le souligner : en jouant en autonomie et en y trouvant du plaisir, l’enfant découvre qu’il n’a pas toujours besoin de compagnie ou d’écrans pour passer un bon moment, cette découverte est précieuse !

savoir jouer seul enfant L'enfant qui ne sait pas jouer seul : pourquoi ? Que faire ?

Un enfant qui ne sait pas jouer seul chez l’Assmat, exemple

Un jeudi en fin d’après-midi, Pablo, 10 mois a passé la journée chez son assistante maternelle. Il ne s’en est pas écarté à moins de 10 cm ! Il a besoin que son Assmat reste posée sur le tapis avec lui pour jouer à découvrir les textures des balles sensorielles. 

Lorsqu’elle a dû s’éloigner pour aller s’occuper de Juliette, petite fille du même âge dans la chambre; Pablo a stoppé son jeu au moyen des balles sensorielles, a manifesté son angoisse de ne plus la voir dans son champ de vision puis a tenté de la suivre à 4 pattes. Il a besoin que son assistante maternelle se replace au sol proche de lui, lorsqu’elle était de nouveau disponible, pour être réconforté, se calmer et s’intéresser aux livres proposés… 

Pablo est un enfant qui ne sait pas jouer seul, sans l’adulte à ses côtés, en permanence.

image block bebe L'enfant qui ne sait pas jouer seul : pourquoi ? Que faire ?
Eveil des enfants, le jeu sous toutes ses formes

Utiliser le jeu comme un outil participant au développement de l’enfant

Découvrir la formation

Vouloir la présence de l’adulte : un besoin inné !

Extrait de la formation Activités d’éveil et de sociabilisation contribuant au développement de l’enfant :

L’attitude comportementale de cet enfant face au jeu est malgré tout, assez naturelle…!

En effet, à partir de 7/8 mois et parfois jusqu’à un âge avancé comme 5/6 ans, les jeunes enfants s’approprient le fait de se séparer de leur figure d’attachement, c’est-à-dire de la personne, prioritairement le parent puis secondairement l’assistante maternelle avec qui ils se sentent en sécurité et qui répondent à leurs besoins fondamentaux. 

Ils vivent la période, parfois très douloureuse de la séparation psycho-affective. Aussi, pour parvenir à jouer seul, de façon détachée de l’adulte mais en étant toujours sécurisés, ils doivent intégrer une base d’attachement sécure. 

Jouer seul enfant 1 L'enfant qui ne sait pas jouer seul : pourquoi ? Que faire ?

Qu’est-ce qui explique qu’un enfant ne sache pas jouer seul ?

« L’attitude comportementale de cet enfant est explicable. Peut-être Pablo n’a pas eu le temps nécessaire de correctement s’attacher, donc il n’a pas pu sereinement se détacher pour aller élaborer ses jeux seul. Il demeure dépendant de l’adulte pour mettre en œuvre ses jeux. Il est inquiétant pour Pablo de comprendre que son assistante maternelle, «l’abandonne », le laisse seul pour aller auprès d’un autre enfant. « 

« De ce fait, il est contre-productif de lui répéter : « Mais va jouer, ne t’inquiète pas, je suis là…! », alors qu’il constate l’inverse ! Puisqu’il n’a pas encore intégré cette notion de séparation, il doit l’éprouver d’abord dans l’attachement. Pablo trouvera très certainement une meilleure réassurance dans cette proximité avec l’adulte, réinvestira un attachement sécure puis se détachera progressivement pour aller créer ses jeux.« 

jeu de lenfant presence de ladulte L'enfant qui ne sait pas jouer seul : pourquoi ? Que faire ?

Comment aider un enfant à savoir jouer seul ?

La vigilance quant à l’amoncellement des jouets

Il est contre-productif pour l’enfant qui ne joue pas seul, de crouler sous les jeux. Il a ainsi l’impression de bénéficier d’une multitude d’accessoires ludiques, qui ne satisfont absolument pas son besoin de réassurance auprès de l’adulte. De même, il est inutile de lui asséner : « Mais va jouer tout seul, tu as plein de jouets…! ». Cela ne correspond pas à ce qu’il attend : il ne parvient justement pas à jouer tout seul, malgré un panel de jouets à sa disposition, il a besoin que l’adulte l’accompagne dans cette exploration ludique et utilise avec lui, au moins dans un premier temps, l’ensemble de ces jouets.

Créer un environnement favorable

L’adulte effectue des choix réfléchis et avisés quant au matériel, aux jouets et aux accessoires ludiques les plus adaptés, il créé un environnement facilitant la découverte : en disposant, agençant le matériel pour que les jeunes enfants ressentent l’envie d’y jouer en pleine autonomie.

Cependant, même dans un environnement propice au jeu en autonomie, le jeune enfant peut rechercher la présence de l’adulte. Il s’agit alors de trouver la juste distance.

enfant qui sait jouer seul 1 L'enfant qui ne sait pas jouer seul : pourquoi ? Que faire ?

Etre présent, dans une juste distance

Il est profitable pour l’enfant qui ne joue pas seul, de ressentir une proximité avec l’adulte référent, qui est là pour le rassurer et répondre à son besoin d’attachement. Cette distance se doit d’être modulée au fur et à mesure des capacités de séparation : 

  • au début, pour jouer, le bébé voire le jeune enfant nécessite un contact physique avec l’adulte qui le garde auprès de lui, le porte dans ses bras, l’assoit entre ses jambes ou s’allonge à côté de lui ; 
  • ensuite, le jeu du jeune enfant s’élabore sous le regard de l’adulte assis à ses alentours
  • puis le jeune enfant supporte que l’adulte s’éloigne et ne le soutienne plus visuellement pour poursuivre ses expérimentations ludiques.
  • Par la suite, l’adulte doit lui-même progressivement vaquer à ses occupations, tout en commentant les expériences de jeu, l’encourageant à poursuivre et valorisant ses initiatives ludiques. De cette façon, le jeune enfant apprend progressivement à jouer seul.

Etre bienveillant et encourageant

Les enfants cherchent l’attention (de leurs parents, de leur assistante maternelle, des grands parents ect…), c’est naturel. Il est possible de combler ce besoin en soulignant certains « bons » comportements, en les encourageant. On peut ainsi les aider à jouer seul sans avoir besoin de la présence continue de l’adulte.

Pour l’enfant la figure d’attachement est comme un « phare » capable de le rassurer par sa présence, de le guider et de le laisser faire seul dans ses explorations.

Il suffit parfois d’un regard bienveillant, d’un mot, de quelques minutes de jeu partagé pour encourager un enfant à jouer seul… ou en autonomie.

jeune enfant jouer seul L'enfant qui ne sait pas jouer seul : pourquoi ? Que faire ?
Recevoir le programme de formation

Activités d’éveil et de socialisation contribuant au développement de l’enfant Bloc 6 AMGE

Que pensez-vous de cet article ?
Laissez nous votre avis !

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Ces articles
pourraient vous intéresser

image Accompagner le sommeil de bébé et de l'enfant

Accompagner le sommeil de bébé et de l'enfant
11 avr. 2024

Après l'article sur le sommeil de l'enfant, Anne Simonneaux nous conseille pour bien accompagner son enfant lorsque vient le moment de dormir. L'importance du rituel du so[...]

image Accompagner l'enfant qui ne veut pas partager

Accompagner l'enfant qui ne veut pas partager
5 avr. 2024

Très régulièrement, auprès des jeunes enfants que vous accueillez, ou en tant que parents, vous rencontrez cette problématique : l'enfant ne veut pas partager et cela occasio[...]

image Comprendre le sommeil  de l'enfant

Comprendre le sommeil de l'enfant
2 avr. 2024

Commençons cet article par rappeler que le sommeil a une fonction vitale (donc innée). Il permet la croissance, la récupération cellulaire et cérébrale, la gestion des émo[...]

image Le portage bébé, aspects physiques et psychiques

Le portage bébé, aspects physiques et psychiques
21 mars 2024

Le portage bébé est une manière de porter bébé en le tenant contre soi, en utilisant un support tel qu'une écharpe de portage, un sling (écharpe sans nœuds), ou un porte-bébé[...]

image Assmat : l'accueil d'un enfant en situation de handicap 

Assmat : l'accueil d'un enfant en situation de handicap 
9 mars 2024

En tant qu'assistante maternelle, chaque jour est une nouvelle aventure, une opportunité d’accompagner l’adulte de demain. Mais lorsque cet enfant est en situation de handica[...]

image Le tummy time, qu'est ce que c'est ?

Le tummy time, qu'est ce que c'est ?
21 févr. 2024

En tant que parents ou professionnels de la petite enfance, peut-être avez-vous déjà entendu parler du tummy time ? Littéralement « temps sur le ventre », le tummy time est u[...]

Inscrivez-vous à la
NEWSLETTER

Ne ratez pas nos publications sur des sujets de fond, conseils pratiques et actualités du secteur.

Une question ?

Nos conseillers vous renseignent sur nos formations, et les financements possibles.

Contactez-nous